l\'indigné

A voir ce soir Black Swan

 

A voir ce soir Black Swan

Thriller réalisé  en 2010 par Darren Aronofsky

http://television.telerama.fr/tele/films/black-swan,22469290.php

 

Nina est ballerine au sein du très prestigieux New York City Ballet. Sa vie, comme celle de toutes ses consoeurs, est entièrement vouée à la danse. Elle est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lac des cygnes que dirige l'ambigu Thomas Leroy. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle nouvelle recrue, Lily. Alors que la rivalité entre les deux jeunes femmes se mue peu à peu en une amitié perverse, Nina découvre, de plus en plus fascinée, son côté sombre. Elle est bientôt en proie à des hallucinations. Est-elle victime de son esprit tourmenté ou bien d'un complot? Oscar 2011 de la meilleure actrice pour Natalie Portman.

LA CRITIQUE TV DE TELERAMA DU 05/05/2012

 

| Genre : empire des cygnes.

Choisie comme danseuse étoile pour Le Lac des cygnes, Nina a du fil à retordre avec le cygne noir de la fin du ballet. Ce à quoi elle travaillait éperdument, la perfection, est cela même qu'on lui reproche. Voilà qu'on lui demande du débordement, des pulsions, de la sensualité... Un cauchemar, qui tourne au combat sanglant contre soi-même.

Darren Aronofsky s'y connaît en cauchemars : il a signé, en 2001, le mémorable Requiem for a dream, d'après Hubert Selby Jr., tableau horrifique d'une Amérique déjetée, avec antihéros emportés dans une dérive de la perception. Black Swan brouille encore plus vite la frontière entre les régions de réalité — fantasmes, songes, hallucinations. Particulièrement impressionnante est la galerie de figures féminines : toutes des doubles déformés ou déformants de l'héroïne. La mère (Barbara Hershey), une image d'elle avec trente ans de plus, ayant échoué, jadis, à sortir du rang. La danseuse étoile tout juste déchue de la troupe (­Winona Ryder), reproche vivant, symbole terrifiant du déclin à venir. La rivale directe ­(Mila Kunis), nouvelle arrivante, menaçante, obscène, jugée plus sexy que Nina...

Evidemment, on imagine mal le film sans Natalie Portman. En quête d'un rôle décisif depuis des années, elle se trouve dans une position analogue à celle de son personnage, avec sa joliesse de petite fille sérieuse sur le banc des accusés. Jouant à plein régime du parallèle entre son tour de force (récompensé par un oscar) et celui du personnage, Aronofsky déchaîne ses images mentales brutales. Ce film de pure terreur rappelle le génial Polanski de Répulsion et de Rosemary's Baby. — Louis Guichard



Louis Guichard

 

Black Swan Nouvelle Bande-Annonce HD VOST - YouTube  

BLACK SWAN : BANDE-ANNONCE VF HD - Vidéo ...



08/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres